Comment être résilient face aux épreuves

Récemment j’ai découvert le livre d’Oprah Winfrey, Ce dont je suis certaine, qui est une compilation des meilleurs textes qu’elle a publiés dans la chronique mensuelle de son magazine O, The Oprah Magazine.

Toute une réflexion sur la vie, sur son parcours, et sur la façon dont les épreuves qu’elle a traversées l’ont transformée. C’est une femme solide, affirmée, pleine de sagesse et de sensibilité qui se dévoile au fil des pages. Si vous ne connaissez pas Oprah Winfrey, je vous recommande vivement sa lecture. Le livre est organisé en chapitres thématiques et chaque chronique est assez court, de quelques lignes à 1 ou 2 pages.

J’ai choisis aujourd’hui de partager avec vous cet extrait ci-dessous où il est question de résilience.

 

Surmonter chaque épreuve et développer sa résilience

 

Comment surmonter les épreuves qui parfois se succèdent quand on se trouve à bout de souffle, épuisé et démoralisé ?

Voici ce qu’écrit Oprah à ce sujet :

“Durant les périodes difficiles, je me tourne souvent vers une chanson gospel intitulée “Stand“. Dans cette chanson, l’auteur-compositeur Donnie McClurkin chante :

“What do you do when you’ve done all that you can, and it seems like it’s never enough ? What do you give when you’ve given your all, and it seems like you can’t make it through ?” (Que faire quand on a fait tout son possible et que cela ne semble jamais être assez ? Que donner quand on a tout donné et qu’on a l’impression qu’on ne va pas y arriver ?)

La réponse se trouve dans le refrain tout simple de McClurkin : “You just stand”. (Tu restes simplement debout.)

Voilà d’où tirer notre force – notre capacité à affronter la résistance et à la traverser.

Ce n’est pas que les gens qui persévèrent ne connaissent jamais le doute, la crainte et l’épuisement. Ils n’en sont pas exempts. C’est que dans les moments les plus pénibles, nous pouvons avoir la foi que, si nous faisons un seul pas de plus que ce dont nous nous croyons capables, si nous puisons dans la détermination extraordinaire que possède tout être humain, nous apprendrons certaines des leçons les plus profondes que la vie a à nous offrir.

Ce dont je suis certaine, c’est que sans défis, sans adversité, sans résistance et souvent sans douleur, on ne saurait avoir de force.

Le problème qui vous donne envie de lever les mains en l’air en suppliant que l’on vous fasse grâce aura pour effet d’affermir votre ténacité, votre courage, votre discipline et votre détermination.

J’ai appris à compter sur la force dont j’ai hérité de tous ceux qui m’ont précédée : les grands-mères, les sœurs, les tantes et les frères qui ont traversé des épreuves inimaginables et qui y ont survécu malgré tout.

«J’avance seule, et je me tiens debout comme si j’étais dix-mille personnes » (traduction libre), proclame Maya Angelou dans son poème intitulé «Our Grandmothers» (Nos grands-mères).

En parcourant le monde, j’apporte toute mon histoire – tous les gens qui m’ont pavé la route font partie de la personne que je suis.

Réfléchissez un instant à votre propre histoire – pas uniquement à l’endroit où vous êtes né ou vous avez grandi, mais aux circonstances qui vous ont amené à vous trouver ici même aujourd’hui. Quels sont, chemin faisant, les instants qui vous ont blessé ou affolé ? Selon toutes probabilités, vous en avez connu quelques-uns.

Voici néanmoins ce qu’il y a de remarquable dans tout cela : vous êtes encore là, et debout.

Alors, quand vous-même vous êtes découragé(e) et avez envie de baisser les bras, prenez le temps de relire ce texte d’Oprah. Redressez la tête, respirez… et just stand !

 

Si vous voulez partager cet article avec certains de vos amis, cliquez sur j’aime !

Recherches utilisées pour trouver cet articlecomment etre resilient

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *