Libérez-vous de ces peurs qui vous immobilisent

Si vous suivez régulièrement ce blog, c’est parce qu’une petite voix au fond de vous vous pousse à changer des choses dans votre vie, parce que vous êtes à la recherche d’un équilibre plus épanouissant. Si vous êtes simplement en train de surfer et tombez par hasard sur cet article, c’est sans doute que le sujet des peurs vous a interpellé et a fait écho en vous.

Evidemment, nos peurs sont nos plus grandes sources de résistance au changement et au bonheur. C’est ce qui nous maintient immobile, recroquevillé, en sécurité dans un environnement et des habitudes familières. Mais qu’en est-il alors de vos envies ? De celui ou celle que vous voulez être ? Cette partie de vous trouve-t-elle à s’exprimer et à rayonner ?

Ou bien pensez-vous que vous êtes plutôt en mode hibernation pour le moment, remettant à plus tard le moment de vous écouter et d’amorcer certains changements ?

Comment affronter ses peurs ?

Certains d’entre vous se disent peut-être en ce moment, ou de temps en temps : « Il va falloir que je me fasse violence pour y aller », mécontents de vous-même et de la situation dans laquelle vous vous sentez enfermés ou peut-être même englués. Et j’ai alors envie de vous répondre : « Soyez bienveillants envers vous-même ! ».

En effet, quand on est immobilisé dans une situation alors que l’on a une idée précise de ce que l’on pourrait faire mais que l’on ne parvient pas à se mettre en route, c’est toujours parce que des peurs plus ou moins conscientes nous barrent le passage. Inutile de vouloir les forcer ou en faire fi. C’est une partie de vous-même qui va revenir se faire entendre plus fortement si vous tentez de la nier. Elle cherche à vous protéger d’un danger, souvent d’un danger que vous avez déjà rencontré et qui vous a blessé. C’est un clignotant qui s’allume donc pour vous dire « Attention, danger ».

Bien entendu, tant que cette peur restera forte et présente, vous resterez immobile et ne pourrez pas avancer dans la direction que vous vos peurs vous avertissent d'un dangersouhaitez. Il va donc falloir en effet vous mettre en mouvement. Mais doucement, à petits pas, pour apprivoiser cette peur et vous rendre compte que vous avez peut-être davantage de ressources que vous ne le pensez et que vous êtes capable de réussir ce que vous vous êtes fixé.

Plus votre peur est grande et paralysante, plus il vous faudra avancer prudemment, avec des objectifs modestes. Si vous avez une phobie de l’eau, vous n’allez pas vous jeter soudainement dans un grand bassin vêtu de votre seul maillot de bain…

Pourquoi ? Parce que vous risquez de vous ré-exposer à la situation traumatisante qui a généré cette peur initialement. Vous n’avez pas peur sans raison… (ou si vous le croyez c’est parce que vous avez oublié ce qui s’est passé, c’est ancien et vous l’avez refoulé pour continuer d’avancer).

Vous avez peur parce que vous avez été, à un moment ou à un autre, confronté à une situation dans laquelle vous avez perdu le contrôle et qui s’est mal terminée. 

Restaurer une confiance en vous pas à pas

Il s’agit donc pour vous maintenant, de vous confronter à nouveau à cette situation, mais prudemment, de façon à garder une maîtrise suffisante et renforcer progressivement votre confiance en vous et votre conviction que vous êtes capable de le faire aujourd’hui.

YES, YOU CAN !

Vous pouvez le faire si vous le voulez vraiment, mais pas n’importe comment, et pas à n’importe quel rythme. Certainement pas en vous comparant aux autres et en vous dénigrant. Nous n’avons pas le même rythme, ni les mêmes capacités aux mêmes endroits. On s’en aperçoit dès tout petit. Certains enfants vont marcher plus vite que les autres, tandis que ceux qui vont marcher plus tard, parleront avant, réussiront à tenir leur cuillère tout seul, ou seront propres avant.

Affrontez vos peurs pas à pas à votre rythmeChacun son domaine de maîtrise et de confiance. Chacun son rythme. Et le vôtre est respectable et légitime. Vous avez peut-être tendance à regarder ce que les autres font mieux ou plus vite que vous. Mais pensez-vous à observer aussi ce que vous faites facilement mais qui peut poser difficulté aux autres ?

Ne vous sous-estimez pas, regardez-vous avec un œil bienveillant et respectueux. C’est normal d’être moins à l’aise dans certains domaines, c’est même une bonne nouvelle ! Vous n’êtes pas un robot ni un surhomme, mais simplement un être humain avec ses points forts et ses points faibles. Et c’est courageux d’aller regarder de ce côté moins confortable pour tenter de vous consolider.

Oui ! C’est courageux d’oser regarder en face ses zones de fragilité, cela signifie que vous êtes suffisamment fort pour ne pas tenter de les masquer, de les nier…

Non ! Vous soulevez le voile et jetez un œil en vous demandant ce que vous pourriez faire pour réparer cette zone sensible.

Et oui ! Si vous lisez cet article c’est que vous avez suffisamment d’espoir et de confiance en vous pour penser que vous pouvez peut-être trouver une solution. C’est une excellente nouvelle !

Prenez le temps de vous féliciter pour cela, une grande partie du chemin est déjà parcourue.

Il vous reste aujourd’hui à oser sortir de votre zone de confort pour tenter de relever quelques défis en suivant la voie du Kaizen… Rien de brutal, uniquement des petits challenges que vous vous fixerez vous-même, à votre rythme.

Alors, avant d’éteindre votre ordinateur et de passer à autre chose, notez maintenant vos réponses à ces deux questions :

  1. Qu’est-ce qui vous fait peur aujourd’hui ?
  2. Quel petit challenge pourriez-vous relever cette semaine en osant sortir de votre zone de sécurité et affronter cette peur ?

 

 

Si vos rêves ne vous font pas peur c'est parce qu'ils sont trop petits - Richard Bronson - Objectif Nouvelle Vie

_________

Si vous aimez cet article et que vous voulez me le faire savoir : cliquez sur l’icône Facebook pour le partager !

Vous m’aidez ainsi à le faire connaître et vous m’encouragez à publier de nouveaux articles 🙂

_________

 ________________________

Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les articles
dès leur parution !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *