Etes-vous honnête avec vous-même ?

Confidences en séance et petites « malhonnêtetés »

Ce matin, je lisais un chapitre d’un livre écrit par un thérapeute américain très inspirant, Irvin Yalom, consacré aux “malhonnêtetés” dont on fait preuve vis-à-vis de soi-même et des autres de temps en temps. Dans l’Art de la thérapie, il explique sa façon de travailler et de penser les interactions avec ses patients.

Et oui, la thérapie est un art… Avec chaque patient, à chaque séance, on crée à 2 un bout d’histoire. Le patient se dévoile, se questionne, questionne son thérapeute. Et le thérapeute doit savoir écouter, avec humanité et bienveillance, mais aussi avec perspicacité, et entendre ce que le patient lui raconte…

Parfois donc, écrit Yalom, la personne assise en face de vous vous confie qu’il lui arrive de masquer, ou déformer la vérité dans certaines situations.

Le psychanalyste ne manque pas alors l’occasion de lui demander quels mensonges il/elle a pu lui raconter au cours de la thérapie…

C’est là l’occasion d’une discussion fructueuse commente Yalom. Et cela permet notamment d’échanger sur la relation qu’ils entretiennent : est-ce un lien de confiance où le patient peut se montrer honnêtement tel qu’il est, ou bien ressent-il le besoin de se dissimuler et de donner à voir une autre facette de lui-même, plus “acceptable”, ou moins gênante par exemple ?

Posez-vous la question

Alors j’en profite ici pour vous poser la question :

Vous arrive-t-il de temps en temps de ne pas être totalement honnête avec vous-même ou avec les autres ? Vous arrive-t-il de déformer la vérité, de la grossir par exemple, ou de la minimiser ? Pour vous trouver des excuses, ou expliquer quelque chose que vous n’avez pas fait ? Parfois on a recours à ces « petits mensonges » pour masquer quelque chose dont on peut avoir honte, aussi. quels mensonges vous racontez-vous ?

Si oui en effet cela vous arrive de temps en temps, la bonne nouvelle c’est que vous êtes humain vous aussi, alors bienvenue parmi les humains faillibles Sourire

Ensuite il est tout de même important de vous poser un instant pour vous demander sincèrement pourquoi vous “trichez”, même un tout petit peu, même pas très souvent…

La plupart c’est par peur de ce que les autres penseraient de vous. Par peur de leur jugement, de leurs critiques.

Est-ce le cas ?

Faites l’exercice

Vous pouvez faire ce petit exercice devant votre écran :

  • Notez tout d’abord les aspects positifs de ce subterfuge : quels sont les effets positifs de vos “petits mensonges” ? Vous apportent-ils des bénéfices ? Vous évitent-ils des situations désagréables ?
  • Puis les aspects négatifs : en quoi vous portent-ils éventuellement préjudice ? Ont-ils des conséquence sur votre image de vous-même ? Sur vos relations aux autres ?

Soyez honnête ! On est là pour se dire les choses franchement, sans faux semblant ni détours. C’est la condition essentielle pour avancer et développer une bonne estime de soi.

Vous voulez améliorer votre estime de vous ? Alors ça commence ici ! Soyez honnête en premier lieu avec vous-même.

Mensonges, je ne veux plus de toi dans ma vie

Etes-vous satisfait de vous quand vous usez de ces petits mensonges ? Est-ce que cela correspond à la personne que vous voulez être dans votre Nouvelle Vie ? Max Piccinini dirait : “Est-ce la meilleure version de vous-même” ?

Si votre réponse est non, alors que diriez-vous de vous engager aujourd’hui à changer ?

Et si vous deveniez honnête, sincère avec vous-même et les autres ?

Cela ne constituerait-il pas un premier pas considérable vers votre Nouvelle Vie, une vie étincelante et épanouie ?

Alors écrivez et complétez la phrase suivante :

“A partir d’aujourd’hui, je décide de …”

C’est une promesse que vous vous faites, un engagement à changer. C’est en avançant ainsi pas à pas et en devenant fier(e) de vous grâce à ces petites actions répétées que vous vous révèlerez à vous-même.

Soyez fier(e) de vous !

_____

Inscrivez-vous à la newsletter
et recevez les articles
dès leur parution !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *