Trouver une juste position face aux autres : êtes-vous assertif ?

Me voici de retour après quelques mois d’absence sur le blog pour vous proposer une nouvelle série d’article de développement personnel qui vont porter sur la gestion des émotions au quotidien et l’affirmation de soi. Des notions indispensables à apprivoiser pour se sentir bien dans sa vie et dans ses relations aux autres, équilibré et serein.

Découvrez l'assertivité dans vos relations aux autresPour commencer, je vous propose aujourd’hui de découvrir ce qu’est l’assertivité. Ce terme, encore peu connu en France en dehors du milieu professionnel, est un néologisme qui vient du verbe anglais « to assert » qui signifie « affirmer, défendre, faire valoir… ses droits, son opinion etc. » Mais pas de n’importe quelle façon : de façon ferme et bienveillante, dans le respect de soi-même et des autres.

Etre assertif c’est donc s’exprimer sans agressivité ni soumission non plus, pour faire entendre ses opinions, son point de vue.

C’est oser exprimer ce que l’on pense, et être capable de s’affirmer sereinement face aux autres.

Ni hérisson, ni paillasson : les caractéristiques de l’assertivité

L’assertivité est une attitude intérieure plus qu’une technique, c’est une façon d’être face au monde extérieur. Le but de l’assertivité, c’est de pouvoir vous montrer tel que vous êtes, simplement, sans tricher, sans calculer ni manipuler, sans se cacher, sans chercher à faire plaisir, ni dominer non plus.

Ni hérisson, ni paillasson signifie que vous ne vous montrez ni sous un jour agressif, ni sous un jour passif dans vos relations aux autres.

En effet, si vous vous montrez sous un jour agressif pour vous affirmer, vous supposez au fond qu’il y a un gagnant et un perdant, et que vous ne comptez pas être le perdant. Il est donc nécessaire de dominer la situation pour vous retrouver du bon côté…

Dans une attitude passive, vous avez la même croyance sous-jacente : il ne peut y avoir qu’un gagnant et un perdant, et comme vous ne souhaitez pas contrarier l’autre, ni susciter un conflit voire subir des représailles, vous vous effacez pour laisser la place à l’autre… qui le plus souvent la prendra sans scrupules.

Au contraire, si vous êtes assertif, vous n’avez nul besoin d’écraser les autres, ni de vous faire passer avant. Nulle peur non plus des autres, ni de tendance à vous faire passer après…

Vous trouvez simplement un juste équilibre qui vous permet de développer une relation gagnant/gagnant. 

Ni hérisson ni paillasson, l'assertivité est une affirmation de soi respectueuse des autres

Oser l’assertivité c’est oser exprimer ce que vous pensez

En effet, il s’agit d’oser exposer son point de vue, même s’il n’est pas partagé. Oser exprimer ce qui nous convient ou ne nous convient pas. C’est bien sûr oser dire non, poser des limites. Et cela passe par le fait de s’adresser à la bonne personne…

Stop aux plaintes, récriminations déposées auprès de tout votre entourage sauf de la personne concernée, stop aux décharges de mauvaises humeurs intempestives. N’envoyez plus personne au front à votre place. Il va s’agir pour vous désormais d’assumer vos ressentis, en les adressant à la personne concernée, avec la conviction profonde qu’ils sont légitimes et justes, et qu’ils peuvent être bien accueillis.

Il va vous falloir tout « simplement » oser être vous, oser être vrai dans votre communication.

Vous l’aurez compris, pour réussir à être assertif, il faut un minimum de confiance en soi et de courage, car c’est loin d’être facile d’exprimer sincèrement ce que l’on ressent sous la forme « Je » à l’autre directement :

  •  « Je n’aime pas quand tu ne réponds rien quand je te parle, j’ai l’impression que ce que je te dis ne t’intéresse pas vraiment… »
  • « Je voulais te parler d’une chose, j’aimerais bien que tu m’aides à préparer les enfants le matin, j’ai l’impression de tout gérer seule et ça me pèse. Qu’est-ce que tu en penses ? Tu pourrais les habiller ou préparer le petit déjeuner ? »

et non plus sous la forme « Tu » beaucoup plus accusatrice, qui risque de fermer le dialogue :

  • « Tu laisses toujours tout traîner sur la table de la cuisine, c’est vraiment pénible. »
  • « Tu ne t’occupes jamais de rien dans cette maison…! »

ou « Il » qui dépose sur un tiers une plainte qui restera stérile :

  • « Il ne s’occupe jamais des enfants ! Quand il rentre du travail il se met dans sa bulle et il lit sans se soucier de personne, c’est toujours à moi de tout faire. »

Comme tout ce qui relève du développement personnel, c’est tout un cheminement intérieur nécessaire pour partir à la découverte de soi et réussir à devenir celui ou celle que l’on veut être.

C’est bien sûr réussir à dire son désaccord, émettre une réserve, une critique de façon constructive, mais c’est aussi savoir remercier, féliciter, encourager, dire tout ce qui est positif et agréable, et nourrissant pour la relation.

Evaluez votre degré d’assertivité

Voici un petit test qui vous permettra d’identifier les situations où vous êtes capable de prendre votre place sans difficulté, et celles où c’est plus délicat. C’est bien sûr sur ces dernières qu’il va vous falloir travailler et chercher ce qui est inconfortable pour vous.

– Je garde mon point de vue même s’il ne plaît pas                                    OUI NON

– Je suis capable de refuser de rendre un service                                        OUI NON

– Je sais dire « non » lorsque je pense « non »                                            OUI NON

– Je ne me laisse pas interrompre                                                                   OUI NON

– Je dis la vérité plutôt que de trouver des excuses                                     OUI NON

– Face à une critique, je garde mon calme                                                     OUI NON

– J’accepte les compliments avec plaisir (sans être gêné)                          OUI NON

– J’accepte les cadeaux de la même façon                                                     OUI NON

– Je suis capable de dire du bien de moi                                                       OUI NON

– Je sais sortir d’un magasin sans rien acheter, même si le vendeur insiste                      OUI NON

– Je sais demander ce dont j’ai envie ou ce qui me fait plaisir                                              OUI NON

– Je sais demander un service                                                                                                      OUI NON

– J’accepte que l’on me rende service                                                                                         OUI NON

– Si je n’ai pas compris, je pose des questions                                                                          OUI NON

– Je suis capable de faire des choses dont je sais qu’elles sont susceptibles de ne pas plaire                           OUI NON

– Je sais qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et cela ne me perturbe pas                                                    OUI NON

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *